Spectacle

Nous vous proposons ce spectacle à la vente. Pour plus d’informations contactez-nous.

« Flaubert et la musique » est un spectacle labellisé Flaubert 21

Chez Flaubert, mots et musiques se sont souvent croisés. « Aussi, pourquoi y a t’il un rapport nécessaire entre le mot juste et le mot musical ? », écrit-il à Georges Sand en 1876. Il emmène Emma Bovary à l’Opéra « Un théâtre est un lieu tout aussi saint qu’une église », va souvent au concert et considère parfois sa propre écriture comme un flot de lyrisme passionné. Dans une lettre à Louise Collet, il dit son amour de la belle extase, celle qui emporte l’esprit, « Poètes, sculpteurs, peintres et musiciens, nous respirons l’existence à travers la phrase, le contour, la couleur ou l’harmonie, et nous trouvons tout cela le plus beau du monde ». Avec cette même ferveur, trois artistes et un designer sonore ont façonné un voyage imaginaire, avec un Flaubert exubérant contant au travers de son œuvre ce qui le lie à la musique. Des extraits de lettres ou d’ouvrages divers, mêlés à quelques propos réinventés, le tout paré d’ambiances et d’effets sonores sont les didascalies d’un propos essentiel, celui de la musique. C’est elle qui parle surtout, Fauré, Saint-Saëns, Rossini, Gluck ou Franck, avec des évocations du théâtre ou du salon, comme si Bouvard ou Pécuchet recevait chez les Bovary pour un thé récréatif. Le piano et le violon en sont les sucreries enchanteresses, gâteaux à partager aux allures rebondies, nappés de ce qui fit la gloire exaltante de la musique française en cette seconde moitié du XIXème siècle. Une passion gourmande, un nuage de romantisme, un soupçon de génie et une pincée de sourires sont les ingrédients de ce concert-lecture, joyeuse fête d’anniversaire.

Distribution : Hélène Bordeaux (violon), Tatsiana Zakharava-Dahan (piano), Emmanuel Pleintel (comédien), Jérôme Legoux (design sonore), JLS (moyens techniques).

Biographies des artistes

Hélène Bordeaux, violoniste

Premier Prix du Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon en violon et musique de chambre en 2001, elle se perfectionne ensuite dans l’interprétation du répertoire classique et romantique sur instruments historiques à Saintes avec Philippe Herreweghe et les solistes de l’Orchestre des Champs-Elysées (Master de deux ans, avec le soutien du Mécénat Musical Société Générale).

Elle est depuis invitée par des phalanges baroques et classiques (Musiciens du Louvre, Folies Françaises, Chambre Philharmonique, Opéra Fuoco, Les Nouveaux Caractères…).

En 2004 elle entre à l’Orchestre de l’Opéra de Rouen-Normandie. Après l’avoir auditionnée, Lorin Maazel l’invite pour la saison 2006-2007 à l’Opéra de Valencia (Espagne) (premier chef invité Zubin Mehta).

Passionnée de musique de chambre, elle est invitée par divers festivals français (Callian, Vexin, Chalencon, Val d’Isère…) et fonde en 2018 le quatuor Mathilde. Elle joue aussi régulièrement en sonate avec la pianiste Tatsiana Zakharava-Dahan.

Tatsiana Zakharava-Dahan, pianiste

Tatsiana Zakharava-Dahan débute le piano à l’âge de six ans à Molodetchno, sa ville natale (Belarus). Elle a suivi son cursus musical dans la classe de Youri Guildiuk à l’Académie Nationale de Musique de Biélorussie (Minsk) où elle a reçu un Premier Prix en qualité d’artiste concertiste, mais aussi dans les disciplines d’accompagnement, de musique de chambre et de pédagogie du piano. Elle a complété sa formation au Conservatoire Russe de Paris Serge Rachmaninov dans la classe de Katia Koleva.

Elle a participé à différents concours internationaux de piano. En particulier, elle a reçu le « prix spécial du Musée Tchaïkovski » au concours international « Rachmaninov » pour jeunes pianistes en Russie (1996), et est lauréate du concours international « Smetana » en République Tchèque (2002).

Tatsiana se produit régulièrement en concert en France et à l’international dans différentes formations musicales (solo, musique de chambre, accompagnement de chanteurs lyriques). Elle a entre autres participé au Festival Musicordes (Normandie) en 2013 avec le bassoniste Thomas RIO et la soprano Maria MIRANTE, donné de multiples concerts à La Grange de Pailly (Bourgogne) avec Florian SEMPEY (baryton), Claire MOTTÉ (soprano), Christophe DE BIASE (baryton), ou encore Françoise GALAIS (mezzo-soprano). Tatsiana est régulièrement invitée au Festival de Bussy le Grand (Bourgogne) organisé par les Ornements Musicaux. Depuis 2012, elle multiplie ses apparitions en public avec le violoncelliste Axel Salmona : ils donnent de nombreux concerts en France (Bourgogne, Auvergne, Normandie), en Allemagne (Radolfzell et Singen) et aux Etats-Unis (tournée autour de Washington DC à l’automne 2016 en trio avec clarinette).

Elle a enregistré deux disques avec le violoncelliste Axel Salmona sous le label « Bel canto Musicale ». Le premier est sorti en 2015 avec la 1ère sonate de G. Fauré et la sonate de G. Pierné pour violoncelle et piano, le deuxième disque va paraître prochainement avec la sonate d’A. Honegger et la 2ème sonate de G. Fauré pour violoncelle et piano.

Par ailleurs, elle enseigne actuellement le piano dans la région de Rouen où elle réside depuis 2010.

Emmanuel Pleintel, comédien

Musicien de formation, Emmanuel Pleintel a fait toute sa carrière dans l’Education Nationale, menant parallèlement une activité intense dans le domaine des petites formes mêlant la musique et les mots, souvent pour jeune public.

Il écrit et joue Madame de Sévigné et les Historiettes de Tallemant des Réaux avec Jean-Paul Fouchécourt et Olivier Baumont, Il était une fois la Harpe, avec Marielle Nordmann, créé à la Cité de la Musique ; mais aussi Satie rit jaune, monologue pianistique qui voyagera jusqu’en Arabie Saoudite et en Israël, La Viole qui veut se faire aussi grosse que le Clavecin, La Musique et le Jardinier, créé à l’Opéra de Rouen, et L’Europe en une fugue et mille opéras à l’Arsenal de Metz, au Festival de Beaune, et repris à Genève et Vevey. Il joue avec Daniel Isoir La Pince à linge, fantaisie loufoque et C’est ça qu’est triste, un « seul en scène » qui mêle les univers de Bourvil, Satie et Devos.

Toujours passionné par la pédagogie, il fabrique un système de piano ambulant, le Piano-Van. Ainsi, Pierre et le Loup, avec Daniel Isoir, La Fabuleuse aventure des Bruits et des sons ou les Trois petits cochons musiciens amusent et instruisent les enfants. 2017 et 2018 auront vu une série de concerts avec Nicolas Simon et la Symphonie de Poche pour l’interprétation parlée et chantée des chefs d’œuvres de Bourvil (Flâneries Musicales de Reims, Opéra de Limoges, Musique en Ré…). En 2018, il aura créé, avec Marie-Pascale Talbot, Babar, de Francis Poulenc, et Children’s Corner pour le centenaire Debussy, les deux avec théâtre d’objets. Il participe à de nombreuses médiations culturelles avec l’Orchestre Régional de Normandie et crée lors du début de saison 2020 les Scènes d’Enfants de Robert Schumann, avec Marie-Pascale Talbot au Théâtre des Champs exquis, reprises avec Claire Lecomte au Conservatoire de Rouen en octobre de la même année.

Il prépare actuellement de quoi fêter dignement les 400 ans de Jean de la Fontaine en 21, ainsi qu’un concert-lecture autour des époux Schumann et de Johannes Brahms, avec Hélène Bordeaux et Tatsiana Zakharava-Dahan.

« Flaubert et la musique » à Trouville-sur-Mer, le 12 décembre 2021 à 17H30

Lieu : Le salon des gouverneurs du Casino de Trouville-sur-Mer

Tarif : Gratuit

Renseignements : tourisme@trouvillesurmer.org ou au +33(0)2 31 14 60 70